Plantes antiparasitaires et protection biologique des plantes à base d'herbes aromatiques

La lutte contre les parasites par les plantes peut fonctionner de deux manières : Soit la plante chasse les parasites, soit elle les attire et les détourne. Les substances odorantes dégagées par la plante ont un effet dissuasif ou attractif sur les parasites.

On plante par exemple de la lavande à côté des roses pour éloigner les pucerons. En revanche, on plante des capucines pour que les pucerons préfèrent coloniser cette plante et épargner les cultures voisines.

Camomille, lys, œil de jeune fille, souci, héliotrope, tagètes combattent les nématodes. La phacélie (Phacelia), le lupin jaune (Lupinus), le sarrasin (Fagopyrum), le trèfle rouge (Trifolium), le colza d'hiver (Brassica napus), le tournesol (Helianthus), le trèfle incarnat (Trifolium incarnatum) et le seigle d'hiver (Secale) fonctionnent comme des engrais verts et améliorent la structure du sol.

Certaines plantes sont également idéales pour préparer des potions ou des purins qui éloignent les insectes, tandis que d'autres, par leur simple présence dans le jardin, éloignent les moustiques, les guêpes et autres insectes de l'homme, et notamment de la nourriture qu'il consomme à l'extérieur.



Article 1 - 20 de 52